Arts et traditions à la maison

 

Titre : Arts et traditions à la maison
Auteur(s) : John Seymour
Éditeur : Editions du Chêne
Date de parution : 28/08/2001
Nombre de pages : 192
Poids : 1,01kg
Dimension : 22,5 cm × 28,7 cm × 2,3 cm
ISBN-10 : 2851084925
ISBN-13 : 978-2851084927

Résumé :
Arts et traditions à la maison est le second ouvrage traduit en français de l’écrivain anglais John Seymour, surnommé dans son pays  » le chantre de l’économie fermée « . Après Métiers oubliés, dans lequel il décrivait le travail d’artisans désormais quasiment disparus – charrons, voiliers, tisserands, forgerons, tonneliers… -, l’auteur s’attache aujourd’hui à nous restituer quelques pages de la vie quotidienne de nos aïeux. La cuisine était alors la pièce principale de la maison, un lieu où petits et grands se retrouvaient – autour de la cheminée d’abord, puis de la grosse cuisinière en fonte – pour déguster le traditionnel pudding ou aider la ménagère à mettre cornichons et oignons en conserves ( » pickles  » ), légumes et fruits en bocaux. Avant l’avènement du réfrigérateur, impossible de conserver la viande et le poisson sans les saler ou les fumer ; impossible non plus d’avoir de la glace pour rafraîchir sa boisson – à moins de posséder l’ingénieuse maison-glacière décrite par John Seymour ! Et il y avait la corvée d’eau, la fabrication de la lessive et du savon, l’empesage des cols de chemise, l’entretien quotidien du fourneau à la mine de plomb… Une fois tous ces travaux terminés, nos grands-mères trouvaient encore le temps de filer la laine, tisser ou coudre, ce qui ne contribuait pas peu à maintenir l’équilibre économique toujours précaire du foyer. Enfin, broderies et dentelles, patiemment réalisées, point à point, au cours des veillées familiales, habillaient les meubles, les murs et les planchers. John Seymour, qui a largement puisé dans ses souvenirs d’enfance pour écrire ce nouvel ouvrage, célèbre ici un art de vivre à jamais perdu. Superbement illustré de gravures et de photographies d’époque, ce livre enchantera tous ceux et celles qui sont désireux d’en savoir plus sur la vie que l’on menait naguère.(source : decitre.com)