El Ejido – La loi du profit

 

Titre : El Ejido – La Loi du profit
Durée : 01h20min
Année de production : 2006
Date de sortie cinéma : 18 avril 2007

Espagne, Almeria province côtière de l’Andalousie et ancien désert transformé, en 20 ans, en la plus importante concentration de culture sous serres au monde. Le potager artificiel de l ‘Europe été comme hiver.
En février 2000, à El Ejido, son chef-lieu, a eu lieu un véritable pogrom: L’assassinat d’une espagnole et l’arrestation de son meurtrier marocain, vont mettre le feu aux poudres. La population espagnole a fait la chasse à la communauté immigrée, à ses journaliers clandestins ou en voie de régularisation qui hantent les serres…

6 ans après, rien n’a changé. Ou bien si, Equatoriens, Colombiens, Lithuaniens, Roumains et, nouveauté, des Russes ont rejoint Marocains, Maliens, Sénégalais et l’internationale de la misère. Ils fuient la misère de leurs contrées et viennent s’agglutiner par dizaines de milliers dans cet  » eldorado  » que représente El Ejido et ses 17.000 hectares de terre bâchée. Mais le rêve est rarement au rendez-vous, l’Eldorado Européen se transforme très vite en enfer.

Qu’arrive-t-il à ces immigrants? Ils vivront leur futur de clandestins et rien ne sera comme auparavant. Cette condition exalte un autre drame déjà présent dans leur existence: l’éloignement.
Entre la colère, les désillusions, le découragement, la peur de se laisser aller et de ne pas y arriver, les immigrants constatent que le seul chemin à parcourir et de s’adapter à la nouvelle situation et de ne surtout pas céder à l’appel du pays.

« El Ejido, la loi du profit » nous montre leur réalité et nous emmène à El Ejido, un modèle jusqu’à la caricature du système d’exploitation industrielle des êtres humains et de la terre qu’impose la mondialisation. C’est l’histoire de la dégradation des conditions de vie, de l’environnement et des rapports humains. (source : cinebel)