Quelle alternative aux éponges industrielles pour atteindre l’autonomie ?

 

Que celui qui n’a pas d’éponge synthétique chez lui lève la main ! Quoi aucune main levée ?! Et oui le constat est sans appel l’éponge synthétique est présente chez tout le monde.

Cet objet banale utilisé pour faire la vaisselle ou nettoyer la salle de bain à su faire l’unanimité. Soyons honnête elle est très utilise et rend de grands services mais car il y a un mais, que avons nous sur cet objet ? En fin de compte pas grand chose…

Vous êtes vous posé un jour la question de comment faisaient les gens avant son arrivée ?

Comment est-elle faite ?

Où finit-elle lorsque vous la jetez à la poubelle ?

Existe-t-il des alternatives crédibles ?

Et oui !!!! L’éponge synthétique est tellement rentrée dans les mœurs que tout le monde la prend pour acquise et personne n’ose se poser ces questions… Comment laveriez-vous votre vaisselle ou votre salle de bain si vous n’en aviez plus etc…

Pour information (source consoglobe.com) :

  • Les français consomment 8 à 9 éponges par an. Ils sont les plus gros consommateurs d’éponges végétales en Europe : 3 éponges sur 4 vendues sont végétales.
  • Les français ont l’habitude de prolonger la durée de vie des éponges jusqu’à leur extrême limite.
  • En France, 74 millions d’éponges végétales sont consommées chaque année.
  • Acheter séparément l’éponge et l’abrasif augmente leur durée de vie respective. Des études montrent que les éponges combinées ont une durée de vie réduite de moitié (soit 1,7 mois) par rapport aux éponges qui ne grattent pas.

 

Après ce moment de réflexion voyons ce qui existe et ce qui peut-être utiliser sur le long terme pour nous autonomistes/survivalistes.

 

L’éponge en viscose

Fabrication : Les éponges cellulosiques sont fabriquées de toutes pièces.

On utilise pour cela de la cellulose (extrait de bois, principalement) auquel on ajoute colorants, fibres et du sulfate de sodium, élément permettant de créer les trous de l’éponge. Le tout est cuit, lavé puis découpé pour donner la base de l’éponge. (source wikipedia).

AVANTAGES :

  • Elle est très résistante.
  • Elle est très absorbante.
  • Elle est souvent biodégradable et compostable (si elle n’a pas été traitée avec des produits chimiques).
  • Elle ne se décompose pas.
  • Elle peut-être lavée dans la machine à laver.

INCONVÉNIENTS :

  • Certains modèles sont traités avec des produits chimiques douteux comme des anti bactériens (pas toujours mentionnés sur l’emballage).
  • Il n’est pas possible pour le commun des mortels d’en fabriquer une sois-même.
  • Elle n’est pas assez résistante pour être utilisée pendant des mois voir des années.
  • Elle est plus chère que les modèles synthétiques.
  • Elle finira à la poubelle et fera donc un déchet de plus dans la nature (et donc votre argent avec).
  • Elle ne contient pas de face à gratter.

 

L’éponge végétale courge (luffa)

La courge éponge (Luffa aegyptiaca, syn. Luffa cylindrica) est une plante grimpante de la famille des Cucurbitaceae (source wikipedia).

AVANTAGES :

  • Elle est biodégradable et compostable.
  • Elle peut-être cultivée par n’importe qui.
  • Elle est gratuite (si elle provient de sa culture).
  • Elle ne contient aucun produit chimique.

INCONVÉNIENTS :

  • Il est nécessaire d’avoir des graines pour commencer sa production.
  • Elle est moins absorbante que les modèles d’éponges vendus dans le commerce.
  • Elle se dégrade à moyen terme.
  • Il n’est pas possible d’en cultiver toute l’année.
  • Elle ne possède pas une face à gratter.

 

COMMENT EN FAIRE POUSSER ?

1 – Procurez-vous des graines de Luffa aegyptiaca ici.

2 – Faites vos semis dans des petits godets biodégradables au début du printemps (en avril/mai).

Note : Il faut que vos semis restent dans un endroit lumineux et tempéré à environ 12°C.

3 – Un mois après, vous pouvez transplanter les jeunes pousses en pleine terre ou dans une jardinière.

Note : L’intérêt du godet biodégradable, c’est que vous pouvez le mettre directement en terre avec la jeune pousse. Ainsi, vous n’abîmez pas les jeunes racines.

4 – Laissez bien de la place entre chaque plant, environ un à deux mètres. En effet, comme toutes les cucurbitacées, ils ont tendance à s’étaler facilement.

5 – Arrosez et ajoutez du compost si nécessaire.

6 – La courge-éponge produira entre trois et cinq fruits. Récoltez-les en automne.

7 – Faites bien sécher chaque fruit puis faites-les tremper plusieurs jours dans une bassine d’eau.

8 – Enlevez la pulpe et les graines situées au milieu.

9 – Plongez le reste du fruit dans l’eau bouillante pour le faire blanchir.

comment fabriquer son éponge à partir de la courge luffa


10 –
 Faites à nouveau sécher le fruit. Vous allez ainsi obtenir un cylindre fibreux et abrasif.

Et voilà ! Vous avez fait pousser vos éponges végétales vous-même

Maintenant à chaque fois que vous avez besoin d’une éponge, il suffit de couper une tranche de ce cylindre de la grandeur que vous voulez.

Utilisation

Vous pouvez utiliser ces éponges naturelles pour nettoyer le sol à la maison, faire la vaisselle, mais aussi comme un gant de crin.

Après chaque utilisation, lavez votre éponge, laissez-la sécher et réutilisez-la.

Si vous n’avez pas de jardin pour faire pousser vos éponges, sachez que vous pouvez aussi en trouver ici.

Astuce bonus

Conservez les graines que vous enlevez du fruit en étape 9. Mettez-les dans une boite dans un endroit sec.

Replantez-les l’année suivante pour refaire votre stock d’éponges.

Source Comment-Économiser

 

L’éponge synthétique

Fabrication : Les éponges synthétiques sont issues d’une réaction chimique entre du benzoate polymérique et un aluminium fin (source wikipedia).

AVANTAGES :

  • Elle est très résistante.
  • Elle est très absorbante.
  • Elle ne se décompose pas.
  • Elle possède une face à gratter.
  • Elle est bon marché.

INCONVÉNIENTS :

  • Elle n’est pas biodégradable.
  • Il n’est pas possible pour le commun des mortels d’en fabriquer une sois-même.
  • Elle finira à la poubelle et fera donc un déchet de plus dans la nature (et donc votre argent avec).
  • Elle contient de nombreux produits chimiques nocifs pour la santé et l’environnement.

 

L’éponge Tawashi (DIY)

Les Tawashis sont de petites “lavettes” d’ origine japonaise, réalisées au crochet (ou au tricot) pouvant s’utiliser en remplacement d’un gant de toilette ou d’une éponge.

 

AVANTAGES :

  • Elle est très résistante et peut-être utilisée pendant des mois.
  • Elle peut-être fabriquée par n’importe qui
  • Elle peut-être fabriquée avec des vêtements de « récup »
  • Elle est jolie.
  • Elle ne se décompose pas.
  • Elle peut-être lavée dans la machine à laver.
  • Elle peut-être compostée si le tissu  est 100% naturel et n’a pas été teint.

 

INCONVÉNIENTS :

  • Elle nécessite du matériel pour être fabriquée (privilégier le matériel de « récup »).
  • Elle ne possède pas une face à gratter (utiliser des coquilles d’œufs broyées comme alternative).
  • Elle n’est pas aussi absorbante que les éponges dites « classiques ».
  • Elle n’est pas biodégradable (si le tissu est synthétique).

 

COMMENT FABRIQUER UNE ÉPONGE TAWASHI ?

Le Tutorial en vidéo

 

(liens provenant du site http://www.modesettravaux.fr/)

 

L’éponge naturelle (animale)

Fabrication : Cette éponge n’est pas fabriquée ce sont en réalité des squelettes d’animaux marins appelés Porifera.

Les éponges ou spongiaires (Porifera) sont des animaux formant l’embranchement basal des métazoaires. Elles sont définies comme des métazoaires sessiles (source Wikipédia).

 

AVANTAGES :

  • Elle est biodégradable et compostable.
  • Elle est très absorbante.
  • Elle ne contient aucun produit chimique.
  • Elle est très agréable à utiliser.

INCONVÉNIENTS :

  • C’est un animal que l’on prélève dans la Nature.
  • Elle est n’est pas bon marché.
  • Elle n’est pas adaptée au ménage mais plus pour la toilette personnelle.
  • Elle provient souvent de loin.
  • Elle se dégrade à moyen terme.
  • Il n’est pas possible de la produire soi-même.
  • Elle ne possède pas une face à gratter.

 

Voici ce que je préconise :

Dans cet article je vais préconiser deux éponges. La première est l’éponge Tawashi qui n’a presque que des qualités et qui peut-être fabriquée par des personnes de la ville comme de la campagne. L’éponge Tawashi vous permettra d’atteindre l’autonomie à 90%. Pourquoi 90% ? Pour la simple raison que sa conception nécessite du matériel produit par notre société industrielle (tissu, clous etc…). La deuxième éponge que je vais privilégier est l’éponge végétale courge (luffa). Contrairement à l’éponge Tawashi elle permet d’atteindre l’autonomie à 100%. Ses principaux défauts sont qu’elle n’est pas aussi polyvalente ni aussi résistante que l’éponge Tawashi et bien sur qu’elle nécessite un terrain pour être cultivée. Ça sera à vous de juger ce qui vous semble le plus adapter à votre autonomie.

 

Matière :

Tissu ou végétal en fonction de ce que vous aurez choisi.

 

QUANTITÉ :

Le plus possible. N’hésitez pas à en avoir plusieurs et à les stocker.

 

STYLE : 

Il n’y aucune recommandation de ma part à ce niveau.